Queremos libertar a África, mas fazemos tudo, exceto o que realmente precisamos fazer

Nous avons le droit de changer d’avis,
Nous avons le droit de changer de pensées.

Voici nos enfants, voici l’avenir de l’Afrique.

Quand je les regarde errer pendant les congés, pendant les week-ends et pendant les grandes vacances, je me dis ; nous voulons libérer l’Afrique mais nous faisons tout, sauf ce qu’il faut réellement faire. Nous voulons arriver au sommet mais nous refusons de commencer par le bas

Oui nos enfants, ce sont eux la génération future. Mais hélas, personne n’en tient compte.
Ce qui intéresse le plus les gens c’est qu’on doit sortir du FCFA
C’est qu’on doit quitter les religions,
C’est qu’on doit…..,qu’on doit……
Nous voulons quitter le FCFA, mais nous n’avons pas une théorie de monnaie propre à nous!
Nous voulons quitter les religions esclavagistes, mais pour aller où?
L’être humain a besoin de croire en quelque chose pour être équilibré.
C’est très important!

Entre temps, nos bambins, nos trésors ne font que se faire imbeciliser par le système.

Il nous faut commencer par le début,
Il nous faut récupérer ces enfants car ils sont encore récupérables à cet âge

Rappelez vous :
À la naissance, nous sommes des vases vides et nous prenons la forme du moule dans lequel l’école nous place!

Regardez ces enfants, ils savent pour la plupart qu’il existe un pont Mirabeau en France mais ne savent pas qu’il existe un pont sur la dibamba.
Ils savent qu’on peut lire, parler et écrire le français, l’anglais, le chinois, le grec mais sont surpris quand on leur dit qu’on peut écrire,parler et lire le medumba’a, le ghomala’a, l’ewondo, le manguisa, le fe’e efe’e, etc.

Ils ne savent pas qu’on peut décrire leur propre langue.
C’est comme ça que nous avons été élevés et c’est dans cette même éducation que nous envoyons nos enfants!
Ça ne peut pas marcher, ça ne marchera pas!

Demain c’est dimanche, ils iront tous à l’église parcequ’ils savent que c’est la maison de Dieu et on leur enseignera là-bas qu’un certain Jésus est mort pour nos péchés et que par sa mort et sa résurrection, il nous a sauvé, nous avons vaincu!( Personne pour demander qu’il nous a sauvé de quoi au juste?)

L’homme Africain est un homme très spirituel
Du coup, ces enfants savent que l’église c’est la maison de Dieu, ils y vont et ils y croient!
Ce qui participe énormément à détruite la conscience de ces enfants. Et nous en payons le prix aujourd’hui.

Voici nos enfants,
Enseignons leur l’histoire glorieuse de l’Afrique,
Ils doivent savoir que nous avons un passé glorieux depuis l’Égypte pharaonique.
Nous devons doper la conscience de ces enfants!

Il faut un véritable programme d’enseignements des #humanités_classiques_africaines

Pendant les congés nos enfants errent,
Pendant les grandes vacances c’est pareil

Vu qu’il faut commencer par le bas,
Si je décide d’organiser des cours de linguistique pendant les week-ends, les congés et les grandes vacances où nos enfants pourront venir apprendre à décrire nos propres langues, combien de parents seront prêts à y envoyer leurs enfants?

Combien de personnes peuvent venir y dispenser des cours gratuitement?
Quel responsable d’établissement pourrait nous prêter son école qui nous servira de local pour ces renseignements?

Bref, tout le monde veut le changement mais personne ne veut changer! Or, nous avons le droit de nous impliquer chacun à fond pour que notre terre mère retrouve sa gloire d’antan!

Seule notre union fera notre force.
Personnes ne pourra nous aider si ce n’est nous-mêmes

C’est une lapalissade!

Nzinga kimpa vita Koudjou
(Ministre de la décolonisation)

Desfrute de um banco de dados com mais de 2 visitantes 2 000 e:

Aumente sua visibilidade nacional e internacionalmente

Execute suas campanhas na internet, a maior rede de comunicação

Impulsione seus negócios

Publique seus anúncios no 5 000 FCFA

Contato: 000 237 698 11 70 14 672 47 11

Mail: contact@lewouri.info

Este artigo apareceu primeiro em https://lewouri.info/nous-voulons-liberer-lafrique-mais-nous-faisons-tout-sauf-ce-quil-faut-reellement-faire/